Gauche Alternative 2007 - Paris 12
Accueil du site
Agenda
<<   Decembre 2018   >>
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
Il n'y a aucun évènement à venir pour ce mois dans l'agenda
Brèves
Avec Sandrine Mazetier, le déni de démocratie commence à sa permanence !
vendredi 25 janvier

UN COMMUNIQUE DES ORGANISATIONS DE PARIS 12ème : ATTAC Paris 12, Fondation Copernic, PC 12ème, la LCR, Gauche alternative, l’UL CGT.

Traité de Lisbonne : Avec Sandrine Mazetier, le déni de démocratie commence à sa permanence !

Lundi 4 février, le Congrès des parlementaires se réunit à Versailles pour voter la modification de Constitution nécessaire à la ratification du nouveau traité européen. Ce traité s’inscrit dans la suite du Traité constitutionnel rejeté par une majorité en France et aux Pays-bas, par référendum.

Nicolas Sarkozy veut contourner le vote populaire et refuse le référendum. S’il persiste dans son refus de donner la parole au peuple sur un texte qui engage l’avenir du pays, les députés et sénateurs peuvent l’y contraindre , si 2/5 d’entre eux votent contre la révision de la Constitution, le 4 février, à Versailles. Et cela, quelle que soit leur positon sur le traité.

Nous pensons ainsi qu’il était de notre devoir en tant que militants politiques, associatifs, syndicaux d’interpeller notre députée sur la teneur de son vote le 4 février au Congrès.

Nous nous sommes donc retrouvés pendant sa permanence, devant la mairie du 12ème arrondissement de Paris, ce jeudi 24 janvier à 18h00 avec des masques blancs, bâillonnée pour dénoncer ce déni de démocratie et ce refus de vouloir prendre en compte l’exigence de référendum soutenue par 2/3 des français. Une banderolle signée par toutes les organisations participantes portait l’inscription "Députés, sénateurs, le 4 février rendez la parole au peuple".

Sandrine Mazetier a reçu la quarantaine de personnes présentes. Après avoir confirmé qu’elle était favorable à un référendum, elle nous a informés qu’elle se conformerait néanmoins à la consigne de vote de son groupe parlementaire (le SRC) et que, de fait, elle s’abstiendrait sur la révision de la constitution. Autrement dit, malgré le fait que Sandrine Mazetier et son groupe soient pour un référendum, ils ne se donnent pas les moyens de l’imposer à Nicolas Sarkozy.

 
La constante socialiste
vendredi 11 janvier

La plupart de leurs députés, contre Jaurès, ont voté la guerre en 1914.

Une large majorité d’entre eux a voté les pleins pouvoirs à Pétain.

A l’unanimité, ils ont voté à l’Assemblée Nationale (avec l’appui du PCF) pour que le « socialiste » Guy Mollet, Président du Conseil en 1956, puisse doubler les troupes envoyées …« pacifier l’Algérie ».

Entre 1997 et 2001, en signant (avec le PCF à ses côtés) les traités d’Amsterdam, de Lisbonne et de Barcelone, ils ont déréglementé, privatisé, dérégulé tout ce qui faisait encore barrage au déluge du libéralisme.

Aujourd’hui, ils entendent déserter la réunion du Congrès des parlementaires à Versailles, laissant le champ libre à Sarkozy pour imposer le traité européen de Lisbonne, copie conforme, dans ses intentions, de la Constitution européenne massivement rejetée par le peuple français lors du référendum de 2005.

En se dérobant ainsi, le PS laisse libre cours au traité de Lisbonne, bréviaire de l’ultra-libéralisme.

Malgré tout, l’unité avec LES MILITANTS socialistes pour défendre droits sociaux (quand ce ne ce sont pas eux qui les mettent à mal) et libertés est nécessaire

. Il faut de la constance !!!

 
Le OUI du PS au traité européen est un OUI à Sarkozy
vendredi 4 janvier
Le Parti socialiste s’est prononcé mardi à une nette majorité pour le nouveau traité institutionnel européen, sortant ainsi du flou qui lui est reproché, au prix cependant de la persistance de ses divisions internes. Le Bureau national (BN) du PS, mettant de côté les questions de procédure, s’est gardé d’exiger un référendum pour faire approuver ce traité par les Français, deux ans et demi après le rejet par le peuple du traité constitutionnel (TCE) auquel le nouveau texte se substitue. Le PS, en ne tenant pas compte de l’expression majoritaire du NON, le 29 mai 2005, s’aligne sur la position de Sarkozy : celle d’une Europe ultra-libérale, atlantiste. Que dit la municipalité socialiste du 12ème ??? Rien !
 
NEUILLY SAUTE SUR LE XIIème
mardi 27 novembre
Suite à une promesse de Sarkozy d’être nommé ministre s’il acceptait de trahir Bayrou, Jean-Marie Cavada, habitant de Neuilly fera liste commune UMP avec Christine Lagarde, cette grande bourgeoise qui règne sur les finances du CAC 40 et réfute l’augmentation des prix. Quelle équipe ! Plus que jamais, face à cette droite arrogante et friquée, il faut une liste UNITAIRE de la gauche antilibérale afin de défendre les couches populaires, nombreuses dans notre arrondissement. C’était le sens de la lettre adressée à toutes les organisations de la gauche antilibérale. Hélas, certains membres de notre comité se sont opposés à une liste antilibérale unitaire, large, avec la LCR.
 
LEUR POUVOIR D’ACHAT ET LE NÔTRE
mardi 13 novembre
915 euros. Un tiers des Français bénéficient de moins de 915 euros de revenus par mois. « Nicolas Sarkozy s’était engagé à augmenter le pouvoir d’achat des salaires et on attend toujours, à augmenter les pensions de retraite et on attend toujours. Par contre, l’augmentation de 206 % du salaire du président de la République n’était pas au programme et elle est appliquée ! Rappelons que le SMIC est à 1280 euros bruts mensuel. Il était à 1218 euros en 2005. Une augmentation fabuleuse de 62 euros bruts, moins de 50 euros nets ! Soit 0.020 % de l’argent de poche annuel de Sarkozy !.
 
Sur le Web
Uni(e)s contre une immigration jetable
Contre les lois Sarkozy-ministre ou Sarkozy-président concernant les immigrés.
Survie France
Association qui mène des campagnes d’information et d’interpellation des citoyens et des élus pour une réforme de la politique de la France en Afrique et des relations Nord-Sud.
Hussonet, le site de l’économie critique
Tout, tout, tout, vous saurez tout sur l’économie - version antilibérale - avec le site de Michel Husson et ses nombreuses ramifications.
jeudi 22 septembre 2011
Disparition de Archie / Jean-Robert Velveth

C’est avec beaucoup de peine que j’apprends à l’instant la disparition de Jean-Robert.

Je pensais à lui ce midi, me faisant la réflexion qu’il y avait longtemps que je n’avais pas reçu de mail.

Petite recherche sur internet et je découvre qu’il nous a quitté. Grosse émotion.

En 1995-96, sans encore connaître JR, je fréquentais l’Archipel. Lieu magique où pouvait manger (très bien) à l’étage, boire un coup au RC (avec Grégoire des Têtes Raides comme serveur) et écouter un concert (toujours très bons) au sous-sol.

J’adorais le lieu, Jean-Robert en était le généreux et convivial patron.

Mais ce n’est qu’en rejoignant le CUAL de Paris 12, que j’ai vraiment connu et apprécié Jean-Robert. Ce monsieur était formidable. Animant à merveille nos réunions. Son objectif, à mon sens, était de rassembler l’ensemble de la gauche anti-libérale. Il était, de plus, un infatigable pourvoyeur d’articles sur ce site.

Depuis ces expériences politiques et ayant quitté Paris, je continuais de recevoir régulièrement ses mails coup de gueule ou de cœur.

Heureux de t’avoir connu.

Philippe

 
Articles les plus récents
lundi 4 février 2008
APPEL UNITAIRE POUR S’OPPOSER AU NOUVEAU TRAITE EUROPEEN
APPEL
En 2005, les citoyennes et les citoyens de notre pays et des Pays-Bas ont refusé la « constitution » européenne que les chefs d’Etat de gouvernement avaient adoptée. Dans plusieurs pays, elle n’a jamais été ratifiée. Fin juin 2007, les chefs d’Etat et de gouvernement ont lancé une procédure éclair pour un nouveau traité européen, sans débat populaire, sans referendum. Contrairement à ce que dit Nicolas Sarkozy, ce n’est pas un « mini-traité ». Sous un autre nom et une autre forme, il reprend l’essentiel de la « constitution » rejetée. Contrairement à ce que dit Nicolas Sarkozy, « le respect de (...)

lire la suite de l'article
lundi 4 février 2008
POUR UNE GAUCHE NOUVELLE
Pour une gauche nouvelle…
PAR Denis Sieffert (Edito de Politis)
2008
Lundi matin, la foule s’était massée dans une rue habituellement peu fréquentée de la banlieue parisienne. Lafile d’attente qui serpentait sur une bonne encablure ne conduisait ni dans un grand magasin un jour de soldes, ni à l’agence locale pour l’emploi. Elle menait au siège de la Ligue communiste révolutionnaire. On s’y pressait pour acheter la carte du futur parti anticapitaliste, devenue en quelques heures une valeur sûre et convoitée dans un monde décidément volatil. La promotion en avait été assurée moins par Olivier (...)

lire la suite de l'article
vendredi 1er février 2008
NON AU DENI DE DEMOCRATIE
Toutes et tous ensemble, samedi 2 février à 14h30, pour exiger la tenue d’un référendum !
Halle Carpentier - 81 boulevard Massena -
Paris 13e - Metro Porte d’Ivry
avec : Clémentine Autain, Francine Bavay, Olivier Besancenot, José Bové, Marie-George Buffet, Bernard Cassen, Jean-Pierre Chevènement, Eric Coquerel, Annick Coupé, Marc Dolez, Gérard Filoche, Jean-Marie Harribey, Arlette Laguiller, Gus Massiah, Caroline Mecary, Jean-Luc Mélenchon, Jean-François Pellissier, Evelyne Perrin, Paul Quilès, Jean-Marie Roux, Yves Salesse, Daniel Shapira, Bernard Teper, Jean Voirin, Francis (...)

lire la suite de l'article
vendredi 25 janvier 2008
FEU ! par Bernard Langlois
Feu !
PAR Bernard Langlois
janvier 2008
Chacun connaît ce vieux proverbe politiquement incorrect, aussi frotté de racisme anti-arabe (puisque aux Arabes attribué) que de machisme ordinaire : « Bats ta femme tous les matins, si tu ne sais pas pourquoi, elle le sait. » (Pardon, mon Dieu, de contribuer à propager de telles horreurs !)
C’est la dérive des socialistes qui m’y fait penser. Adaptons : n’hésitez jamais à leur cogner dessus sans trop vous embarrasser d’argumenter, ils savent très bien de quelles turpitudes ils sont coupables.
L’affaire du traité de Lisbonne et du passage obligé par la case (...)

lire la suite de l'article
vendredi 25 janvier 2008
Le pouvoir et le mensonge (tribune Le Monde)
Le pouvoir et le mensonge, par Max Dorra
LE MONDE ; 25.01.08 ; 14h31
Quand, dans un pays, un certain niveau d’inégalité sociale est atteint qui n’a pas entraîné la prise de conscience attendue - comme lors de l’élection présidentielle de 2007, où une part importante des pauvres a voté à droite -, on peut, à bon droit, se demander si, dans la fabrication de l’opinion, l’influence des médias n’a pas été déterminante.
C’est là maintenant, de toute façon, qu’une certaine réalité se révèle. Lors de débats télévisés par exemple, où, en dehors même du contenu, la musique des paroles, l’attitude, les mimiques, le (...)

lire la suite de l'article
vendredi 18 janvier 2008
NON AU VIDEO-FLICAGE PLACE D’ALIGRE
LETTRE OUVERTE DE LA COMMUNE LIBRE D’ALIGRE AU MAIRE DE PARIS, AUX CONSEILLERS DE PARIS, AUX MAIRES ET CONSEILLERS D’ARRONDISSEMENT
NON AU VIDÉOFLICAGE DES PARISIENS
50 millions d’euros pour épier les citoyens de la capitale ?
« La Place d’Aligre pourrait bientôt être équipée de caméras de surveillance », annonçait Le Parisien dans son édition locale du 14 janvier.
Si l’on en croit le quotidien, la Place d’Aligre, avec son marché, ses habitués de l’arrondissement et de partout, certainement un des lieux les plus paisibles et les plus conviviaux de la capitale, a été sélectionnée par le commissaire du XIIe (...)

lire la suite de l'article
jeudi 17 janvier 2008
LA PEUR DU PEUPLE
Editorial de Politis
La peur du peuple
PAR Denis Sieffert jeudi 17 janvier 2008
On imagine le dialogue, un matin blême, au café Solferino, à l’angle du boulevard Saint-Germain. Jean-Marc : « Le tout est de bien répéter le mot, avec son petit parfum ultragauche : boycott, boycott... » François : « Tu as raison, on ne fait pas plus à gauche que ce mot-là. » Jean-Marc : « C’est du Besancenot ou du Bové dans le texte, ça. » François (enjoué) : « Je m’entends déjà donner des interviews à des journalistes médusés : Oui, vous avez bien compris, le parti socialiste ne votera pas "non" : trop mou ! Trop réformiste (...)

lire la suite de l'article
samedi 12 janvier 2008
Merci José Bové !
Victoire (provisoire ?) sur les OGM
La France a décidé de déclencher la procédure de suspension de la culture du maïs OGM MON810, par l’engagement auprès de l’Union européenne (UE) de la "clause de sauvegarde", a annoncé dans la soirée de vendredi 11 janvier Matignon.
Le gouvernement, qui souligne dans un communiqué avoir pris cette décision "en application du principe de précaution", a ainsi suivi l’avis de la Haute autorité provisoire sur les Organismes génétiquement modifiés (OGM). Celle-ci avait fait état mercredi d’"éléments scientifiques nouveaux" et de nombreuses interrogations autour de cette culture. Ce maïs est le seul OGM cultivé (...)

lire la suite de l'article
vendredi 11 janvier 2008
Sarkozy n’a pas convaincu (Le Parisien)
Nicolas Sarkozy n’a pas convaincu les Français
Globalement, les Français ne sont pas convaincus. Pourtant, ils approuvent la quasi-totalité des propositions du président de la République. Comme si la conférence de presse les avait laissés sur leur faim. Sur le pouvoir d’achat, par exemple. Sondage exclusif CSA « le Parisien » - « Aujourd’hui en France », réalisé le 9 janvier 2008. Convaincus : 38 % Non convaincus : 50 % Echantillon national représentatif de 1 004 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d’après la méthode des quotas.
C’est l’histoire de l’arroseur arrosé. A force de dire (...)

lire la suite de l'article
mardi 8 janvier 2008
Traité européen : les petites lâchetés du PS
Traité UE : les députés PS boycotteront le Congrès de Versailles
PARIS (AFP) - Les députés socialistes boycotteront la réunion du Parlement en Congrès à Versailles, le 4 février, pour la révision de la Constitution préalable à la ratification du traité européen, a annoncé mardi le patron du groupe PS à l’Assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault.
"Nous n’irons pas à Versailles. Un référendum a rejeté le traité précédent. Un nouveau texte a été préparé. Il me paraît impossible que nous participions à la révision préalable de la Constitution dès lors que nous défendons la voie référendaire plutôt que la voie (...)

lire la suite de l'article